Le travail de la vigne s’étend sur toute l’année et commence après les vendanges, dès la chute des feuilles. Réalisée pendant le repos végétatif de la vigne, la taille en Guyot double, consiste à laisser deux baguettes (qui vont porter la récolte de l’année suivante) sur chaque cep. Celles-ci vont par la suite être attachées en forme d’arc; l’arquage favorise le développement homogène de l’ensemble des bourgeons.

C’est au mois d’Avril, avec l’augmentation des températures, que la vigne va commencer a se réveiller doucement. Les bourgeons vont gonfler, laissant apparaître plus tard des feuilles puis une ébauche des futures grappes. Les travaux en vert commencent alors : l’ébourgeonnage qui consiste à éliminer les bourgeons indésirables (double ou triple bourre) ainsi que l’épamprage pour enlever les « gourmands », les pousses issues du cep ou du porte-greffe directement.

Pendant cette période, la vigne pousse à vue d’oeil : les rameaux atteignent rapidement le premier fils puis le second. A ce moment, il convient de tresser la végétation à travers les fils pour que les branches ne tombent pas; le palissage manuel permet également d’aérer le feuillage.

Le travail du sol est réalisé depuis une dizaine d’année de manière mécanique. Nous pratiquons un enherbement naturel un rang sur deux laissant s’implanter la flore naturelle. Ce couvert végétal diversifié et spécifique à chaque parcelle est très important pour retenir l’eau.

 

Tout au long de l’été, les grappes grossissent jusqu’à atteindre leur taille définitive. Le processus de véraison va alors commencer : les grappes vertes changent de couleur (violet pour le Pinot Gris, rose pour le Gewurztraminer, jaune pour le Riesling). Dans le raisin, la teneur en sucre ne cesse de progresser faisant reculer la concentration en acide.  Ce n’est qu’une fois l’équilibre subtil de la maturité atteint entre les sucres, les acides, les arômes et les tanins que nous décidons de récolter les raisins.

Le respect de l’environnement est au cœur du développement du domaine depuis quelques années. Nous sommes pour cela en conversion vers l’Agriculture Biologique (AB) depuis deux ans et étions les années précédentes certifiés Terra Vitis.